Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisses catholiques Saint Jean-Baptiste en Josas
Menu

Amitié Malades Isolés - Covoiturage - sacrement malades

Amitié Malades Isolés - Sacrement des malades - Covoiturage, autant d'attention vers nos malades et personnes âgées . . .
AMI : Amitié Malades Isolés

Jésus a manifesté une tendresse particulière pour les personnes malades ou exclues. Le groupe AMI veut être le reflet de cette tendresse de Jésus pour les personnes âgées, malades ou isolées en assurant :

 

  • Une présence fraternelle auprès des personnes, quelles que soient leurs convictions religieuses
  • Un lien entre la paroisse et les personnes croyantes, mais isolées à cause de l’âge ou de la maladie, et désireuses de recevoir la communion

N’hésitez pas à nous faire connaître les besoins d’accompagnement fraternel et / ou spirituel à l'Accueil Paroissial  ou Marie-Joëlle Durand 01 34 65 37 50

 

Covoiturage

Pour permettre aux personnes âgées, aux personnes sans véhicule de venir aux célébrations de la messe, de participer à des soirées au presbytère, un service de covoiturage est assuré par des paroissiens. Pour en bénéficier ou proposer vos services selon vos possibilités, contacter Marie-Joëlle Durand 01 34 65 37 50

Le Sacrement des malades

Dans la période autour de la Journée Mondiale des malades (11 février) il est proposé plus particulièrement le sacrement des malades. On peut le recevoir à domicile comme au cours d'une célébration commune. Comme chaque année, le sacrement des malades est proposé aux personnes qui en font la demande.

A qui s’adresse-t–il ? Qui peut le demander ?

Que l'on soit jeune ou âgé :

- si l'on est atteint par une maladie grave

- si l'on souffre d'un handicap lourd

- si l'on est exposé à de graves accidents de santé

- si l'on doit subir une opération importante

- si l'on sent ses forces s'amoindrir par le poids de l'âge, ou des infirmités

- en cas de grande détresse morale ou spirituelle.

Ce sacrement ne peut être renouvelé qu'après un intervalle minimum de deux ans, sauf s'il s'agit d'un stade nettement plus grave de la même maladie, ou d'une nouvelle maladie survenant après une guérison.

Qu'en attendre?

L'Evangile nous montre souvent combien Jésus était attentif aux personnes malades. Et les apôtres qu'il envoyait en mission partageaient cette même attention.

Dans la lettre de St Jacques (5,13-15 ) on lit:

« Quelqu'un parmi vous est-il malade? Qu'il appelle les prêtres de l'Eglise et que ceux-ci prient pour lui après lui avoir fait une onction d'huile au nom du Seigneur. La prière inspirée par la foi sauvera le malade et le Seigneur le relèvera. S'il a commis des péchés, ils lui seront pardonnés. »

Par ce sacrement, le Christ vient vers le malade pour l'apaiser, lui redonner confiance, lui pardonner sa faiblesse et le fortifier moralement face à la maladie.

Depuis, l'Eglise continue et perpétue cette attitude de Jésus par le sacrement de l'onction des malades.

Nous pouvons donc attendre de ce sacrement qu'il nous procure force, espérance et paix.

Vous pouvez faire votre demande auprès de Marie-Joëlle Durand :  06 29 06 59 73